La formation en urgences obstétricales sauve des vies en Tanzanie

Le soir du 2 septembre 2017, l’infirmier sage-homme Razack Mohammed était seul en fonction au dispensaire de Mwalugulu, dans le district de Kahama, en Tanzanie, lorsque Gaudensia Peter est arrivée en travail au terme d’une grossesse gémellaire non diagnostiquée. Après l’accouchement normal du premier bébé, le deuxième s’est présenté d’une façon qui nécessitait une intervention. Conformément à son champ de practique, Razack devait transférer Gaudensia à l’hôpital. Toutefois, ce soir-là, c’était impossible : lors de son appel au préposé du transport pour organiser le transfert, il a appris que l’ambulance était en réparation au garage. Razack n’avait d’autre choix que d’assister lui-même Gaudensia. Heureusement, il venait tout juste de suivre la formation en urgences obstétricales pour les sages-femmes (FUOSF) dans le cadre du projet Les sages-femmes sauvent des vies (MSL), en août, dans la région de Shinyanga, en Tanzanie. En se rappelant les compétences et les connaissances cliniques acquises dans la FUOSF, il a réussi à faire bouger le bébé dans une position sécuritaire et à diriger un accouchement par le siège. Il a aussi été en mesure de pratiquer la réanimation du second jumeau, nécessaire après une naissance longue et difficile. Razack s’est également souvenu qu’il devait gérer activement le troisième stade du travail afin de prévenir une hémorragie, la mère courant un risque élevé de succomber à cette cause importante de mortalité maternelle. Grâce au projet MSL et à la FUOSF, ce soir-là, Razack a mis en application de nombreuses compétences permettant de sauver des vies pour aider Gaudensia et ses deux bébés.